24/05/2008

Comme un arbre

Comme un arbre
 

arbre

Comme un arbre
j’ai besoin de lumière...
si je suis fermement attachée à mon sol
toujours mariée à la terre
je grandis néanmoins vers le ciel et je croîs...
je mûris en noblesse et en beauté.


Certains jours noirs et sombres de l’hiver
ou certaines heures d’automne noyées de pluie
je travaille à l’intérieur et j’attends...
nulle protection ni secours
incertitude maillée d'espérance
je ne commande pas à la nature
je collabore avec elle.


Comme un arbre
j’ai mes saisons
mes forces, mes failles
continuer... comme un arbre
ce n’est peut-être pas
maudire les intempéries
mais les accueillir
dormir une courte nuit
pour recommencer le lendemain
apprendre à mourir
pour renaître.


Continuer... comme un arbre
c’est peut-être me lever chaque jour
avant le jour
prête à affronter les coups du sort
prête à faire alliance avec ma vie.


Je connais misère et grandeur...
le passage de la nuit au jour
la fraîcheur des rivières à mes pieds
et le fruit du labeur de mes bras.


Que sais-je encore?
J’ai appris à m’incliner
à me redresser
à écouter la beauté dans le murmure du vent...


Parfois ma parure
cache mon écorce fragile
parfois encore je me dépouille
pour mieux me révéler
j’ai le juste orgueil
de donner l’ombre au passant
comme j’ai la fierté
de mes racines profondes.


Les marques de mon passé
trahissent mon âge, mes peurs et mes pensées
voyez mes noeuds d’anxiété
mes blessures, branches cassées
pourtant, je m’élève malgré tout
je parfume l’air à ma façon...
le temps me couronne de fleurs
à l’occasion


En vieillissant
je me souviens avec émotion
de l’oisillon que j’ai bercé
et du refuge que j’ai offert
aux jeunes de mon quartier
mes prières deviennent contemplation
j'apprécie
l’horizon du lendemain... je chante l'oraison


Si l’arbre est fort
il craint toujours le feu et le bûcheron
de même
je frémis devant le mal, la guerre
et plus que tout...
devant l'indifférence, l'insouciance
Je porte toujours en moi l'arbre de la croix!


Certains arbres
deviennent bois de chauffage
paniers de bois
feuilles de papier sablé ou ciré
bois d’ébénisterie
copeaux, gîtes, balai neuf ou lambris


je parie que la Vie fera de moi
une petite feuille de papier fleuri...
j'espère qu'on y écrira
un vers ou deux de poésie...

Source: www.lespasseurs.com

6338b5c3df

23:36 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : texte, arbre, vie |  Facebook |

16/05/2008

Le bonheur, c'est ici et maintenant...

Voilà qui correspond tout à fait à mon vécu et ma façon de penser ...

nature185

Bien sûr que la vie est remplie de misères,
Je n'ai jamais dit le contraire.
Je sais que j'en ai eu ma part à éteindre
Et que j'ai mille raisons de me plaindre.
Contre moi vents et orages se sont unis;
Et combien de fois le ciel a été gris!
Les épines et les ronces m'ont piqué,
À gauche, à droite, et ailleurs aussi.
Mais, pour dire toute la vérité,
Fait-il assez beau aujourd'hui!
 
À quoi sert de toujours brailler
Et de rabâcher les soucis d'hier?
À quoi sert de ressasser le passé
Et, au printemps, de parler de l'hiver?
Un chacun doit avoir ses tribulations
Et mettre de l'eau dans son vin.
La vie n'est certes constante célébration.
Des soucis?  Bien sûr, j'ai eu les miens.
Mais il faut bien le voir aussi:
Il fait diablement beau aujourd'hui!
 
C'est aujourd'hui que je vis,
Et non pas il y a un mois.
T'en as, t'en as pas, tu donnes et tu prends
Selon qu'en décide le moment.
Hier, un nuage de chagrin
A bien assombri mon chemin.
Demain, il pleuvra peut-être
À casser les carreaux de fenêtres,
Mais faut le dire, puisque c'est ainsi:
Fait-il assez beau aujourd'hui!

(Douglas Malloch)

fee%20printemps

23:20 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : texte, vie, bonheur, positif |  Facebook |

26/04/2008

Merci la vie!

Merci la vie

00we2bsl

 
 
Merci la vie de m'avoir fait naître
dans une famille au mal-être;
non désirée, non surveillée
et plutôt  mal aimée;
j'ai ainsi appris:
qu'importe ma vie,
aimer n'est pas obligatoire
à chacun son histoire;
j'ai appris à  l'accepter, pour  me libérer
de cet immense besoin d'être aimée...
 
Merci ma mère de m'avoir laissé faire
seule, sans vrais  repères
juste libre, et  me voir naître
à la vraie vie, celle des maîtres
qui n'ont pas besoin de se soumettre.
 
Merci mon amie de m'avoir dit merci,
d'avoir préservé ta vie, que j'avais trop envahie;
j'ai ainsi appris; qu'en amitié aussi
tout n'est pas permis.
 
Merci à mon mari de m'avoir dit : "  C'est fini ! "  
je ne t'aime plus,  j'ai plus envie "  
j'ai ainsi appris
que l'amour n'est jamais acquis,
qu'il faut le conquérir, ou le  laisser partir.
 
Merci la vie de m'avoir faite fragile
avec une santé peu docile;
je peux  ainsi apprécier pleinement
chaque minute, chaque instant.
 
Merci la vie pour tous ces combats;
j'ai appris à ne pas baisser les bras,
on peut tout perdre d'un coup
mais  l'accepter, quels que soient les coups.
 
Aujourd'hui je me sens sereine,
posée, souveraine,
sans ressentiment ni haine
juste vivante.... et j'aime !

Auteur : Thérèse Chenevière

fleur32

 

Envie d'un bout de tarte?

Click sur la photo

tarte_sucre

23:40 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : merci, vie, poesie, tarte, texte |  Facebook |

19/03/2008

L'horloge

L'horloge


Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : "Souviens-toi !"
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible;

Le plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison

Trois mille six cents fois par heure la Seconde
Chuchote: Souviens-toi!- Rapide, avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde!

Remember! Souviens-toi! Prodigue! Esto memor!
( Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or!

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi,
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
La gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide,

Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encore vierge,
Où le Repentir même ( oh! la dernière auberge! ),
Où tout te dira : Meurs vieux lâche! il est trop tard!

Charles Baudelaire (1821- 1867)

235-Bougie%20temps%20qui%20passe_maxi

23:26 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : temps, vie, horloge, baudelaire |  Facebook |

14/03/2008

Un sourire

  Un sourire

C'est toujours un cadeau    
 
  Il coûte un peu d'effort
Mais donne du réconfort,
C'est une preuve d'affection,
Un peu de compréhension.

dyn007_original_500_66_gif_2568700_a6a66537051bd3f9868e0a1f15483fdc

  
    Un sourire n'a pas d'âge   
   
  Si un petit bébé
Est capable de le donner,
Vous qui êtes âgés
Essayez ! Vous verrez !
 

dyn007_original_500_66_gif_2568700_a6a66537051bd3f9868e0a1f15483fdc
   

Un sourire c'est joli ...
   
  Au lieu d'être déprimé
De rester enfermé,
Sortez donc vos fossettes ...
Voyez l'effet que vous faites.

dyn007_original_500_66_gif_2568700_a6a66537051bd3f9868e0a1f15483fdc
  
   C'est un rayon de soleil  
   
  Comme un brin de lumière,
Qui descend sur la Terre,
Il apporte dans le coeur
Un instant de bonheur.

dyn007_original_500_66_gif_2568700_a6a66537051bd3f9868e0a1f15483fdc
  
   Un sourire fait du bien 
 
  Tiens ! votre sourire revient
Et il vous fait du bien.
La vie est plus facile
Lorsqu'on se sent utile ...

      (Jean-Claude Brinette)

sourire_enfant2

image4

21:47 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : texte, sourire, vie |  Facebook |

23/01/2008

Sagesse indienne

Quand tu te lèves le matin

Remercie pour la lumière du jour

Pour ta vie et ta force

Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre

Si tu ne vois pas de raison de remercier

La faute repose en toi-même

 

Tecumseh, chef shawnee

 

amrindiens001 

09:43 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sagesse, citation, vie |  Facebook |

10/01/2008

C'est beau la vie!

Pendant trois mois, mamies, tantines et tontons en étaient certains: à coup sûr, j'étais une p'tite fille!

rose


Vendredi dernier, quand le docteur a promené sa drôle de caméra sur le ventre à maman, papa s'est écrié: "Oh! Il a un zizi" ... Oups!
Monsieur le docteur a confirmé, maman a pleuré ... de joie! Petit Théo aura un petit cousin d'ici quelques mois et mamini aura deux petits-fils à chérir!
C'est beau, la vie!

bébé

Le petit fils


Viens, je vais te montrer combien belle est la vie
Quand l’astre de la nuit brille sur la maison.
Que l’aube a ranimé la mésange endormie,
Que de nouveau le ciel s’embrase à l’horizon.

Viens, je te rimerai de quoi la vie est faite
Quand le muguet de mai émaille le sous-bois,
Que la senteur des lys inspire le poète,
Que la saison des nids met le merle en émoi.

Viens, et je t’apprendrai comme la vie est belle
Quand le divin soleil dore les épis mûrs,
Que dans le ciel d’été dansent les hirondelles,
Que le nuage meurt dans le bleu de l’azur.

Viens, et je te dirai que la vie est si douce
Quand auprès du tilleul un ami vient s’asseoir,
Que les feuilles jaunies succombent sur la mousse,
Que la forêt se tait dans le calme du soir.

Viens, je te chanterai que la vie est joyeuse
Quand scintille au sapin l’étoile de Noël,
Que dans la nuit d’hiver, magique, généreuse,
Des hymnes de ferveur montent vers l’éternel.

Peut-être sauras-tu combien la vie s’ennuie,
Quand dans le cœur blessé il n’y a plus d’amour.
Si tu connais un jour cette peine infinie,
Viens, pour te consoler, je serai là toujours.

ange


renée jeanne mignard

22:41 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : mamie, vie, bebe, naissance, famille |  Facebook |