21/05/2009

Extraordinaire leçon de courage!

"Ma Li a perdu son bras droit dans un accident de voiture en 1999. Sa carrière de ballerine ne pouvait plus se développer. Après une tentative de suicide, elle puisa de l'énergie auprès de ses parents et l'aida a changer d'attitude face à ce drame. Après s'être reconstruite, avoir appris à écrire de l'autre main et ouvert une petite librairie, une nouvelle carrière se pointa devant elle. En 2001 elle participa à une compétition artistique nationale pour handicapés et gagna une médaille d'or. Celle-ci lui donna à nouveau confiance en elle. Zhai Xiaowei a perdu sa jambe gauche suite une mauvaise chute du haut d'un tracteur alors qu'il n'avait que 4 ans. Son père raconte qu'il était de nature optimiste, humoristique et joyeuse. Cet accident n'a pas changé ce trait de caractère positif. En 2005 il s'était entrainé depuis des années pour participer aux compétitions de cyclisme aux jeux olympiques. Cette année là il rencontra Ma Li. Personne n’a cru qu’il serait possible qu’il réussisse ce nouveau challenge : apprendre à danser. Il n’avait aucune notion de danse ! Ils s’entrainèrent tous les jours de 8 heures du matin à 11 heures du soir ! Rien que le mouvement du « drop », le lâché-roulé de la ballerine que vous voyez à la minute 3 :44’ a demandé des milliers de répétitions ! Ma Li est tombé un millier de fois sur le sol. En avril de l’année 2007, ils faisaient partie des finalistes parmi 7000 participants de la 4ième compétition nationale de la chaine de télévision chinoise CCTV. C’était la première fois que des handicapés participaient à cette compétition. Ils ont gagné la médaille d’argent avec un score de 99,17 sur 100 ! Le public les avait choisis gagnants à l’unanimité. Ils sont, depuis ce jour, des héros nationaux. Nous pouvons tirer des forces de que nous considérons nos "handicaps" et de nos blocages."

22:43 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : handicap, ballet |  Facebook |

11/02/2008

Un sourire

Un sourire

Une fleur au bord de la route,

une éclaircie dans le ciel de pluie,

un souffle de brise en la touffeur de l'été,

une fossette sur la joue de l'enfant,

une perle de rosée au soleil du matin,

une miette de gâteau ... ou de rire...

Un sourire ...

C'est si léger, comme le duvet de l'oisillon,

si doux, comme le pétale de la rose,

si tendre, comme la menotte du bébé,

si gai, comme une note de musique,

si discret, comme le parfum de la violette,

si fragile, comme l'aile du papillon ...

Un sourire, c'est si peu ... presque rien ... et pourtant:

il peut effacer une peine,

allumer une étincelle de joie,

éclairer une route,

adoucir une souffrance,

encourager dans la montée,

peindre un soleil un jour gris,

faire refleurir l'espérance,

dire tout simplement "je t'aime",

Un sourire .... si peu ... presque rien.

Lucie Doehy

"L'artiste handicapé"

BP 82

B - 1410 Waterloo

moulin-ete2006-38-500x375

22:18 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : handicap, sourire, poeme |  Facebook |