25/02/2009

Devenir Porteur d'ErE?

ErE, Education relative à l'Environnement

Si vous vous sentez concerné par la gestion des ressources et le respect de l'environnement, rejoignez-nous! Nous avons tous un rôle à jouer, à quelque niveau que ce soit!

dyn007_original_500_66_gif_2568700_a6a66537051bd3f9868e0a1f15483fdc

Avant de poursuivre, je souhaitais - sans m'étendre sur mes états d'âme (d'autres font cela bien mieux que moi) - m'excuser d'avoir abandonné mon blog pendant un certain temps. Cela n'est dû qu'à un petit passage à vide ... J'espère vite retrouver mon enthousiasme (qui me manque beaucoup d'ailleurs) et la force d'aller de l'avant! Alors, à bientôt?

image5

 

"Nous avons pour projet que les hommes vivent de manière respectueuse envers l'environnement et solidaire avec l'ensemble des populations de la planète. "

Bonjour,

Si comme nous, vous vous reconnaissez dans cette idée ou dans l'une des 10 idées Porteurs d'ErE (voir http://porteursdere.be/10_idees/ ), alors, nous vous invitons à adhérer comme "Porteurs d'ErE" !

Vous élargissez ainsi le réseau de Porteurs d'ErE et vous lui donnez plus de force. Car être nombreux à porter ces idées, et le savoir, c'est motivant et porteur auprès d'autres citoyens, entreprises, institutions, élus !

Pour exprimer votre adhésion, comme personne ou organisation, il suffit de s'inscrire via le site http://www.porteursdere.be ou via un formulaire papier disponible au Réseau IDée (02 286 95 70 - info@porteursdere.be )

Le monde ne changera pas en un jour... mais, tous les jours, nous pouvons porter en nous ce projet !

Bien cordialement,
l'équipe du Réseau IDée

panier_fleurs

29/01/2009

OGM dans les aliments bio.... cherchez l'erreur!


Test-Achats a décelé des OGM non autorisés dans nos produits alimentaires
L'association a testé 113 aliments contenant du maïs et/ou du soja (tofu, barres de céréales, biscuits, repas préparés...). Sept produits contenaient des traces (moins de 1 pc) d'OGM non autorisés par l'UE.

Dans son enquête, Test-Achats a également isolé 22 produits qui contenaient des traces d'organismes génétiquement modifiés dont 2 aliments bio. Depuis 2004, l'emballage d'un produit doit indiquer la présence d'OGM si elle dépasse 0,9 pc (contamination accidentelle). Depuis le 1er janvier 2009, les aliments bio peuvent également contenir des traces d'OGM (jusqu'à 0,9 pc). Actuellement, 18 OGM (soja et maïs) sont autorisés dans l'Union européenne.     

113 aliments dont 35 produits bio ont été analysés par Test-Achats. "Au total, 12 produits contenaient des traces (moins de 0,9 pc) d'OGM autorisés en UE. Légalement, cela ne pose pas de problème puisque de telles 'contaminations accidentelles' sont acceptées par l'UE", souligne Test-Achats. Parmi les produits bio, deux (du tofu) contenaient des traces d'OGM autorisés.      

Par ailleurs, 7 produits contenaient des traces (moins de 1 pc) d'OGM non autorisés par l'UE. Enfin, un produit (des crackers) contenait plus de 0,9 pc d'OGM et ne le mentionnait pas sur l'étiquette. Ce qui représente une infraction à la loi.     

Certains produits mentionnent "sans OGM". Pour Test-Achats, ce type d'étiquetage n'est pas souhaitable et n'offre pas suffisamment de garantie au consommateur.      

Test-Achats souligne ne pas s'opposer par principe à tout progrès technologique. "Mais un progrès ne mérite ce nom que si il apporte des bénéfices réels, connus et mesurables", déclare Robert Rémy, spécialiste alimentation de Test-Achats. En ce qui concerne les OGM, certaines garanties doivent être maintenues, estime l'organisation qui plaide pour le droit à l'information avant tout et la liberté de choix pour le consommateur et pour l'agriculteur.

ogm_grenade

'La législation est hypocrite'
C'est ce qu'estime Robert Rémy de l'association Test-Achats. Il s'en explique: "La législation considère des traces d'OGM pouvant aller jusqu'à 0,9% comme une contamination accidentelle. Mais l'enquête de test-Achats a révélé que 20% des échantillons analysés renfermaient des traces d'OGM. On ne peut plus parler de contamination accidentelle dans ce cas !". Il semblerait donc que des producteurs font rentrer en connaissance de cause des OGM dans la composition de leurs produits. Mais comme "le producteur n'est en rien obligé de mentionner la présence de ces OGM sur les étiquettes, le consommateur n'est nullement informé" déplore Robert Rémy.

Source: RTL Info

Nous sommes tous pigeons, quoi!  ... et des pigeons nourris au maïs transgénique!

23:01 Écrit par Rose dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bio, ogm, test-achats |  Facebook |