09/09/2007

Automnale

Sunflower3a
 

Automnale

automne

L’été s’en est allé aux dernières vendanges.
Chaque soir le soleil se meurt un peu plus tôt.
Le bleu du ciel pâlit. Le merle et la mésange
Ont déjà déserté la fontaine aux oiseaux.

automne2

Le grand chêne attristé laisse pleurer ses feuilles
Que le vent plus hardi conduit à leur trépas.
Elles ont recouvert le sol qui les recueille
D’un tapis mordoré qui craque sous les pas.

Squirrel01

L’abeille ne boit plus au calice des roses.
Le papillon de mai ne s’éveillera pas. Le jardin fatigué paresse, se repose,
Avant que d’affronter décembre et ses frimas.
L’hirondelle a rejoint des aurores lointaines.

WheelbarrowVeg


La fumée, sur le toit, danse au rythme du vent.
Quand la brume du soir emprisonne la plaine,
Le vol des souvenirs s’alanguit doucement.

renard

Renée Jeanne Mignard

22:02 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

06/09/2007

ok!

 


ok2 

 

L’expression « OK » est sans doute l’une des plus utilisées dans le monde.

 

Presque tous les hommes la comprennent. Et pourtant son étymologie est floue.


Pour certains, elle viendrait du français "Aux Cayes", une ville d’Haïti réputée pour l’excellence de son rhum ou bien de "au quai", expression qu’employaient les dockers pour indiquer qu’une marchandise était bonne pour être embarquée.


Pour d’autres, elle vient de l’anglais. A la fin des années 1830 aux Etats-Unis, on trouvait amusant d’orthographier les expressions usuelles de façon farfelue. Ainsi « OK », qui était l’abréviation de « Oll Korrekt » (pour « all correct », bien sûr) serait restée dans le language courant.


Ce dont on est certain, c’est de la première fois que l’expression a été utilisée officiellement. C’était pendant la campagne pour l’élection présidentielle américaine de 1840. Le candidat démocrate, Martin Van Buren, était surnommé ‘Old Kinderhook’, le quartier de New York où il était né. Ses partisans avaient fondé le OK Club d’après ses initiales.


clin_d'oeil 

Source : AskOxford

11:47 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

03/09/2007

Il était une fois, une île ...

   
colombes
 

Il était une fois, une île où tous les différents sentiments
vivaient : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les
autres, l'Amour y compris.

Un jour on annonça aux sentiments que l'île allait couler.
Ils preparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.

Seul l'Amour resta.

L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment. Quand l'ile fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.

La Richesse passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau.

L'Amour lui dit, "Richesse, peux-tu m'emmener?"

"Non car il y a beaucoup d'argent et d'or sur mon bateau. Je n'ai pas de place pour toi."

L'Amour décida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi
dans un magnifique vaisseau, "Orgueil, aide-moi je t'en prie !"
"Je ne puis t'aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais
endommager mon bateau."

La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda, "Tristesse,
laisse-moi venir avec toi."

"Ooh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être
seule !"

Le Bonheur passa aussi à coté de l'Amour, mais il était si heureux qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler !

Soudain, une voix dit, "Viens Amour, je te prends avec moi."
C'était un vieillard qui avait parlé.

L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il en oublia
de demander son nom au vieillard. Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla.

L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir

"Qui m'a aidé ?"

"C'était le Temps" repondit le Savoir.

"Le Temps ?" s'interrogea l'Amour.

"Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé ?"

Le Savoir sourit plein de sagesse, et répondit :

"C'est parce que Seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la Vie."

Source : http://www.club-positif.com

 floresazules

22:57 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

02/09/2007

Amour

Ne cachez pas trop bien vos sentiments .... vous pourriez ne plus jamais les retrouver.

 anne-geddes-tout-amour-monde_01

 

Dites à vos proches que vous les aimez!

22:53 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : amour |  Facebook |

28/08/2007

ô Temps, suspends ton vol!

Plus j'y pense, plus je me dis que décidément, 24 heures dans une journée, c'est pas assez! Plus que quelques jours et je serai de nouveau absorbée dans la course contre le temps, les matins "vite vite", les journées trop stressantes, trop longues, au bureau, les "je ne sais pas à quelle heure je rentrerai", les "j'ai pas eu le temps de repasser ton pantalon", les "pas possible d'aller à X dimanche ... trop de travail à rattrapper à la maison", les "j'en peux plus, j'ai mal au dos, à la tête, .... au temps qui passe, surtout!" Oui, c'est cela, j'ai mal au temps qui passe et qui ne revient jamais ... c'est inexorable! Tout le monde sait cela!

Bon, je vous laisse .... j'ai pas le temps!

heure-180

"Que vaut le temps, s'il n'en reste plus pour s'émouvoir, s'attendrir, aimer? Ce n'est pas nous qui décidons de notre temps, mais le temps qui tisse les jours, fait et défait les volontés, les aspirations de l'Homme"

L. Harvey

sabliers

08:38 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : temps, vie, age |  Facebook |

26/08/2007

Aux armes citoyennes!

 A ceux qui pensent

Qu'Eve est seulement

Une moitié d'Adam

A ceux qui disent

Qu'elle est la mère

De tous les vices

A ceux qui se permettent

D'être le seul maître

Après Dieu

A ceux qui rient

De celles qui pleurent

A ceux qui vont

Libres comme l'air

A celles qui se terrent

A ceux qui ont

Le droit de dire

Elles, de se taire

A ceux qui prennent la vie

De celles qui donnent la vie

A ceux qui rient

De celles qui pleurent

Aux armes, citoyennes

Nos armes seront

Les larmes qui nous viennent

Des crimes sans nom

Aux hommes qui nous aiment

Ensemble, marchons

Et au Diable les autres

A celles qu'on opprime

Pour avoir commis le crime

D'aimer

A celles qu'on supprime

Pour un peu de peau

Dévoilée

A celles qu'on assassine

Pour avoir tenté de leur résister

A nous, mes frères

Qui laissons faire

Aux armes citoyennes

Nos armes seront

Les larmes qui nous viennent

Des victimes sans nom

Aux hommes qui nous aiment

Ensemble, marchons

Et au Diable les autres

A nous, mes frères

Qui laissons faire

Aux armes citoyennes,

Aux armes, versons

Les larmes qui nous viennent

Au feu des canons

Aux hommes que reviennent

Un peu de raison

Et au Diable les autres

Aux armes, citoyennes

Nos larmes seront

Les forces qui nous tiennent

Ensemble, marchons

Puisque l'horreur est humaine

Sur elle versons

Nos larmes en pardon

femme

Zazie

23:50 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femmes, egalite |  Facebook |

Maman

L'amour d'une mère, c'est comme l'air.

C'est tellement banal qu'on ne le remarque même pas.

Jusqu'à ce qu'on en manque ....

roses4


Pam Brown

00:47 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : maman, manque |  Facebook |