19/09/2007

Exercice

Connaissez-vous les virelangues? Non, ce n'est pas un animal ... ce n'est pas une maladie non plus... Encore moins une région. Et pourtant, vous connaissez tous ... Allez je vous donne un exemple:

  Combien coûtent ces six saucissons-ci ?
– Ces six saucissons-ci sont à six sous.

 Alors, cette fois, vous voyez? 

 Allez, pour le fun, je vous en donne d'autres:

 Kiki était cocotte, et Koko concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait beaucoup Koko le concasseur de cacao. Mais Kiki la cocotte convoitait un coquet caraco kaki à col de caracul. Koko le concasseur de cacao ne pouvait offrir à Kiki la cocotte qu'un coquet caraco kaki mais sans col de caracul. Or un marquis caracolant, caduque et cacochyme, conquis par les coquins quinquets de Kiki la cocotte, offrit à Kiki la cocotte un coquet caraco kaki à col de caracul. Quand Koko le concasseur de cacao l'apprit, il conclut : je clos mon caquet, je suis cocu !

  La pie niche haut, l'oie niche bas, mais où niche l'hibou ? L'hibou niche ni haut ni bas.

 La vache mâche sans relâche dans le champ où le chien niche tout en léchant son chiot naissant.

 L'assassin sur son sein suçait son sang sans cesse... Ciel ! Si ceci se sait ces soins sont sans succès 

Et vous, vous en connaissez?  


clin_d'oeil 

15:33 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

18/09/2007

Douceur

La douceur envers soi est la source de toute politesse

 

Marcel Jouhandeau

4-83

 Que votre journée soit pleine de douceur!

féenuage

(la suite de Rosine plus tard) Clin d'oeil

08:25 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

16/09/2007

Rosine


Elle tenait une belle pierre dans la main. Cette pierre, Rosine l'avait trouvée dans un coin du jardin et elle la gardait précieusement comme
un trésor. Puis, elle la lança, encore une fois! "Hop! Sur le 7". A cloche-pied, elle sautilla ainsi de case en case en prenant soin d'éviter la pierre
et pas à pas, arriva à ce qu'elle appelait le "paradis". Quelle petite fille n'a jamais joué à la marelle? Mais pour Rosine, cela relevait de la
superstition. Si elle posait le pied à terre avant d'arriver au paradis, il lui arriverait malheur à coup sûr. Or, le malheur, elle ne le connaissait que
trop.

Non loin de là, un parterre de roses exhalait ses parfums. Rosine adorait ce jardin. Elle s'y sentait bien, c'était son refuge, son endroit de paix. C'était là
qu'elle oubliait sa solitude. "Ses" roses comblaient le vide de son coeur, leur parfum l'imprégnait ... c'était comme une douce présence ... Elle, l'enfant seule, oubliée, s'en enivrait goulument.

"Il est l'heure de rentrer" lui cria sa tante. Le charme était rompu et Rosine, le coeur lourd, rentra dans la maison où son souper l'attendait. Comme d'habitude, elle mangerait seule, dans le silence de la grande maison. La tante n'était pas loin mais trop occupée. Et puis, il valait mieux se faire oublier. Combien de fois ne lui avait-on pas reproché sa présence.... Combien de fois avait-elle dû entendre tout ce qu'on reprochait à sa mère, notamment de l'avoir laissée là, abandonnée comme un sac (un fardeau, oui ...) qu'on oublie dans une gare.Victime et coupable en même temps, Rosine devait grandir avec ces deux sentiments et sans affection,
sans attention, sans amour.

Heureusement, elle avait son jardin et ses livres. Rosine était la plus assidue à la petite bibliothèque de l'école communale qu'elle fréquentait.
Elle finirait par tous les lire, ces bouquins. Rosine s'y plongeait à coeur perdu et s'évadait des heures durant.

Elle aurait voulu avoir un petit animal à dorloter, un chien, un chat, peu importe ... Elle se souvient de la chienne qu'elle avait étant toute petite et qui la suivait partout. Elle se souvient aussi du jour où on lui annoncé froidement que la pauvre bête était morte. Rosine ne devait surtout pas avoir de peine. Pleurer, ça ne se fait pas! C'est indécent, inconvenant.... Et pour éviter que cela se reproduise, on avait tout simplement décrété que plus aucun animal ne mettrait la moindre papatte à la maison. Et le vide était encore plus vide ....

A suivre ....

rose_ambiance

00:20 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : enfance, rose, solitude |  Facebook |

14/09/2007

Surprenant et attendrissant ...

Cruel au début mais tellement attendrissant par la suite .... Je vous laisse profiter (n'oubliez pas de couper la musique du blog avant! )

b_soirée
 

 

 

21:52 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : leopard, babouin, animaux, video |  Facebook |

12/09/2007

Je vous présente Billy!

Grâce à Martine  http://mdt.skynetblogs.be , Billy va bientôt venir agrandir notre famille! Billy est un adorable chat de 9 ans qui, après avoir vécu dans une maison avec jardin, se retrouve en appartement et ne s'y habitue pas! J'ai beaucoup de peine pour sa jeune maîtresse qui doit s'en séparer! C'est un véritable acte d'amour pour son chat qu'elle fait là! Je peux déjà lui promettre qu'il sera gâté comme il se doit!

Billy

D'autres photos quand Billy sera à la maison!

 

chatons

22:08 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : adoption, chat |  Facebook |

11/09/2007

Solidarité

Bien des gens acceptent de faire de grandes choses. Peu se contentent de faire de petites choses au quotidien.

Mère Teresa 


5 instant de bonheur 

13:07 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : mere teresa, solidarite, partage |  Facebook |

10/09/2007

Leonard de Vinci ... évènement!

 

 vinci

Leonard De Vinci, peintre, scientifique visionnaire, homme de lettres ... Ce génie n'a pas fini de nous étonner!

 Pour célébrer les 50 ans du Traité de Rome, la Commission européenne a eu l'excellente idée d'organiser une exposition dédiée à l'homme célèbre, dans le lieu prestigieux qu'est la Basilique de Koekelberg (une des 5 plus grandes églises du monde!). 

Maquettes, documents originaux, oeuvres, codex ... tout cela rassemblé sur pas moins de 3000 mètres carrés d'exposition.

Un évènement à vivre absolument!

Basilique de Koekelberg (Bruxelles) jusqu'au 16 mars 2008.