24/12/2007

Joyeux Noël

bonjour
 

 

 

Je vous souhaite à toutes et tous une merveilleuse fête de Noël, dans la joie et la sérénité! Que les moments passés en famille soient empreints de saine simplicité et de beaucoup d'amour!

 

 

paix_et_joie-mlr

 

08:19 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : noel, paix |  Facebook |

16/12/2007

Mon beau sapin ....

.... roi des forêts! sapin

Voilà, il est en place, décoré comme il se doit! Père Nono peut venir!

sapin1

sapin2
sapin3
sapin4
sapin5
sapin6
sapin7
sapin8
sapin9
sapin10
sapin11
sapin12
sapin13
sapin14

Pour la déco, j'ai eu de l'aide ....

duchesse

... enfin, pas vraiment ... lol!

22:30 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : sapin, photos, noel, chat |  Facebook |

13/12/2007

C'est quand le printemps?

houx2                                            ynoel_407

 

Bonsoir à toutes et tous!

Pffff! Mon jardin me manque déjà! Je rêve déjà de plantations nouvelles, de semaisons, des couleurs toutes fraîches des tulipes, narcisses et autres compagnes du printemps. En attendant, je regarde mes photos du printemps dernier ... tiens, je vous en fais profiter un peu...

blogdéc1

blogdéc2
blogdéc3
blogdéc4
blogdéc5
blogdéc6
blogdéc7
blogdéc8

ynoe190

17wdhi10

 

22:27 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : printemps, photos, jardin |  Facebook |

10/12/2007

L'hiver

girlsnow
 

L’hiver est arrivé. Personne ne l’attendait. On attend jamais l’hiver. Son solstice tire les voiles de la nuit trop bas sur l’horizon. Trop peu de soleil pour une faire naître une oraison.


Souvent, se passent deux trois jours pour qu’on se rappelle à lui, ici le Noël n’est plus blanc que dans les vitrines. La neige se dépose en dedans en ouates et en plumes, en poudres argentées. Artificiel ? Superficiel ? Plus que les autres saisons, l’hiver souffre la comparaison avec son image d’épinal. Trop ou pas assez, on ne retrouve jamais les blanches contrées de nos enfances. Par manque de blancheur ? Ou par manque d’enfance ?


Il est discret l’hiver, à peine déclaré. Il sait combien sa morne présence, son enclos d’heures serrées, sa froidure et ses silences embués portent comme un poids de glace sur le fil de nos âmes. Il sait que les pont sont moins déserts en cette période. Qu’on n’aime pas se retrouver face à sa simple carcasse d’être.


Parfois, il nous fait l’offrande d’un émerveillement, l’affectueuse attention d’un tapis immaculé et du froufroutement doux de sa joie matinale. Il se laisse choir, infiniment lentement, manteau de beauté, à défaut de chaleur. Le piquant de la joie à la pointe des lèvres, le goût mat d’un flocon fondu au creuset de la langue, les pas grignotant le matelas intouché…. Tout cela ne dure qu’un instant. L’instant unique tendu vers un hier entier, qui pourrait soudain bien être aujourd’hui. L’instant de se retrouver fasciné, petits princes sur une lune encore à découvrir, abandonnés aux rires jamais assez immenses, jamais assez vivants. Et l’intime certitude que Dieu scintille là rien que pour toi, rien que pour te dire viens, danse sur ma paume, ébroue toi de ma présence, deviens épiphanie de cet éblouissement.


Puis, juste l’instant d’après, on regarde la boue qui déjà coule noirâtre à la lisère des routes, l’œuvre des anges souillée par nos pieds sans attente… Nos lèvres se glacent, on peste, on éternue un souci, les rêves fondent doucement, les nuages sont vraiment trop bas, les chemins verglassés, toute sortie dangereuse, les obstacles de la réalité finalement si rassurants…


Alors l’hiver se terre, se laisse absorber par l’humus, vite, vite, ne pas nous laisser le temps, ne pas nous peser plus… Il s’en va.
Comme Noël et son esprit bienfaisant. Il s’en va… Tire sa révérence de dons… Oui, comme nos fêtes premières... l’hiver souffre de nos manques de foi.

Florence

carte

 

Une grosse semaine de travail suivie d'un WE avec de gros problèmes de connexion et je n'ai pas su vous remercier ... Alors,

0vtrhory

Pour ces 15000 visites!

Chacune d'entre elles me fait énormément plaisir!

11:57 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : merci, texte, hiver |  Facebook |

05/12/2007

Sois serein

Sois serein au milieu du bruit et de l'agitation
et songe au calme paisible qui se dégage du silence.

Vis en bonne entente avec tout le monde sans pour cela te renier.
Expose calmement et clairement tes idées.

Ecoute les autres, même celui que tu considères moins intelligent que toi,
car lui aussi a quelque chose à t'apprendre.

Evite les personnes bruyantes et agressives,
elles sont un supplice pour l'esprit.

Si tu te compares aux autres, tu te sentiras parfois vaniteux et aigri,
car il y en en aura toujours de plus grands et de plus petits que toi.

Si modeste que soit ta profession,
elle est réellement une richesse dans un monde instable.

Soit prudent en affaires car le monde veut te tromper,
mais garde les yeux grands ouverts devant ses beaux côtés,
beaucoup recherchent un idéal élevé et font preuve de grand courage.

Reste toi-même, ne simule pas l'affection
mais ne parle pas non plus de l'amour cyniquement ;
car en présence de l'indifférence et du désenchantement,
il est aussi fragile que le brin d'herbe.

Accepte sans amertume la sagesse des années en échange de ta jeunesse.
Fortifie ton esprit, il te soutiendra en cas de malheur soudain.

Ne te laisse pas entraîner par ton imagination,
l'angoisse naît de la fatigue ou de la solitude.

Impose-toi une sainte discipline,
mais reste néanmoins indulgent envers toi-même.

Tu es un enfant de l'univers tout comme les arbres et les étoiles ;
tu as le droit d'exister.

Et même si cela échappe à ta compréhension,
l'univers poursuit son évolution.

Vis en paix avec une puissance supérieure,
quel que soit le nom que tu lui donnes ;
et quels que soient tes actes et tes aspirations,
vis en paix avec ta conscience dans ce monde bruyant.

Malgré toutes ses hypocrisies, ses tracas et ses rêves envolés,
la vie est quand même belle.

Reste vigilant et tends inlassablement vers le bonheur

 

Anonyme du 17ème siècle 


medium_Bonheur_20rime_20avec_20couleur....2

 

11:42 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : serenite, vie, texte |  Facebook |

01/12/2007

Nature

La nature est là qui t'invite et qui t'aime. Plonge-toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours.

Alphonse de Lamartine

paysage-rupestre2


Peinture de Guy Thiant

22:08 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : nature, lamartine, thiant, citation |  Facebook |

30/11/2007

Le sapin de Noël

couronne2

Pour me faire pardonner mon coup de gueule d'hier, je vous propose d'en savoir un peu plus sur l'origine du sapin de Noël.

sapin7


Déjà à l'époque des Celtes, il était question d'un arbre au 24 décembre, jour qu'ils considéraient comme la renaissance du Soleil. Etant donné qu'ils avaient coutume d'associer un arbre à chaque mois lunaire, ils avaient dédié l'épicéa (qui était "l'arbre de l'enfantement") à ce jour de décembre.

y_ligne_noel_28

Il y a aussi une histoire avec un moine Allemand de la fin du VIIe siècle, et la légende qui s'ensuivit :
Saint Boniface (né en 680) était un moine évangélisateur qui voulait convaincre des druides germains des environs de Geismar, que le chêne n'était pas un arbre sacré. Il en fit donc abattre un. "En tombant, l'arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur son passage à l'exception d'un jeune sapin".
A partir de là, c'est la légende qui entre en jeu. D'après elle, saint Boniface aurait fait de ce pur hasard un miracle, et comme il était en train de prêcher la Nativité, il en profita pour déclarer : "Désormais, nous appellerons cet arbre, l'arbre de l'Enfant Jésus."
C'est ainsi que depuis, on planta en Allemagne de jeunes sapins pour célébrer la naissance du Christ.

y_ligne_noel_38
 
Et puis au XIe siècle, pendant l'Avent, les fidèles avaient coutume de présenter des scènes appelées Mystères, dont celle du Paradis. Et souvent, un sapin garni de pommes rouges y symbolisait l'arbre du Paradis. On dit que certains allèrent jusqu'à installer un vrai sapin. Mais mention d'un "arbre de Noël" ne fut faite pour la première fois qu'en 1521 ; c'était en Alsace.

y_ligne_noel_36

 
Le sapin décoré

104

Lui, ses premières citations datent de 1605 ; c'était en Allemagne. Pourtant, il existe une bien belle histoire au sujet d'une plus ancienne décoration lumineuse :
"Nous sommes au XVe siècle. Alors qu'il rentrait chez lui un soir d'hiver, le théologien Allemand Martin Luther* réfléchissait au sermon qu'il devait prononcer le lendemain. C'est alors qu'il fut frappé par la beauté de l'éclat des étoiles qui brillaient à travers les sapins. Il trouva le tableau si joli qu'il voulut le reproduire chez lui, à l'intention de sa famille. Pour cela il dressa un arbre et installa des chandelles sur les branches."
Peut-on voir là les premiers prémices de la coutume des bougies dans les sapins ?
*Martin Luther ((1483-1546) était moine augustin. Docteur en théologie,
il est considéré comme le point de départ de la Réforme, le mouvement religieux
qui a donné naissance en Europe aux Eglises protestantes.

sapinlumsapinlumsapinlumsapinlum

En France, l'introduction du sapin décoré a eu lieu, semble-t-il, en 1837. Ce fut à la cour royale, à la demande de la princesse Hélène de Mecklembourg après son mariage avec le duc d'Orléans.
…Toutefois, des rumeurs parlent d'un sapin qui aurait été déjà installé à la cour de Versailles en 1738 par Marie Leszczynska, reine de France par son mariage avec Louis XV. Ce qui fait que, surtout grâce aux émigrés d'Alsace-Lorraine chez qui la tradition du sapin existait déjà, l'arbre vert de Noël finit par s'implanter en France.

ynoe236ynoe236ynoe236

• La tradition du sapin de Noël ne commença à se développer vraiment qu'au début du XIXe, d'abord en Allemagne puis dans les pays slaves de l'Europe de l'Est.
Pour faire tenir les bougies, on se débrouillait comme on pouvait : cire, épingles… puis ensuite arrivèrent des minis bougeoirs à pince (en 1890) et des petites lanternes (à partir de 1902).

sapin48
 
Et arriva la fée électricité sur les sapins ! La première fois ce fut à New York en 1882. Edward Johnson (l'associé de Thomas Edison) installa une guirlande de 80 petites ampoules électriques. L'histoire dit qu'il les avait conçues lui-même. Le succès a été si grand qu'en 1890 a démarré une production de guirlandes électriques.
En 1896, le Quebec illuminait son premier sapin de Noël, à Westmount.
En 1912, c'était au tour de Boston (USA).
La mode était lancée ! Et les grands magasins ont sauté sur cette lumineuse occasion pour attirer la clientèle.
Pour le coup, les risques d'incendie qui avaient été importants à l'époque des illuminations par les bougies, s'en sont trouvés très diminués… Ce qui augmenta la durée de vie des sapins de Noël dans les demeures : on les installa bien avant le 24 et on les garda plus longtemps.

13:04 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : noel, sapin, legende, origine |  Facebook |