22/10/2009

A bientôt, peut-être...

J'ai besoin de m'éloigner quelque temps. Trop de choses me préoccupent l'esprit en ce moment ...

Je vous fais plein de gros bisous à toutes et tous qui me faites la gentillesse de passer par ici de temps en temps!

A bientôt ... dans quelques jours ou plus encore!

merci_de_tout_coeur5

22:48 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

15/10/2009

Un exemple? Non, une philosophie de vie ....

Pour moi, donner l'exemple, c'est quand on a la foi en ce qu'on fait et le respect de ce qu'on est. L'enfant va tout naturellement y adhérer, sans qu'on doive pour autant tenir de longs discours, du style "fais pas ci, fais pas ça" et encore moins "fais ce que je te dis et pas ce que je fais".

Le sujet que j'aborde ici, en toute simplicité, me tient particulièrement à coeur. Cela ne veut évidemment pas dire que je ne défends pas d'autres valeurs! Je ne suis pas spécialiste des grands discours (ben tiens, on y revient! ...) et mon domaine à moi est ma foi assez "terre à terre" ... c'est le cas de le dire, voyez plutôt ....

bien-etre_jardinage

Avez-vous constaté le rythme de vie que nous imposons à nos enfants à l'heure actuelle?

L'école, les devoirs, les activités extrascolaires qui, pour certains, prennent l'allure d'une véritable course-marathon, autant pour les parents que pour les enfants ...

L'enfant n'a plus le loisir de se détendre, ou simplement de rêvasser après l'école et les devoirs.

Il est pourtant une activité saine et déstressante qu'il est très agréable de pratiquer en famille.

C'est la découverte de la nature et, ça coule de source, le jardinage.

Jardinage biologique s'entend, sinon, cela n'a aucun sens!

Chacun ou chacune d'entre nous a le souvenir d'un grand-père ou d'un vieux voisin qui jardine et qu'on accompagnait dans sa cueillette du matin, voire dans les petits travaux.

Combien d'entre nous n'ont pas une pensée émue pour ces moments-là?

C'est qu'on en apprend des choses en jardinant: on apprend le nom des fleurs et des légumes, on apprend à les reconnaître.

On calcule les distances pour semer, on apprend la maîtrise de ses petits doigts en semant les petites graines.

On découvre les couleurs, les senteurs. Qu'est-ce qu'on est fier quand on distingue l'odeur du thym et de la menthe!

On apprend le cycle de la vie, quel plus beau miracle de voir un gros chou surgir d'une petite graine? 

On compte les graines, on découvre qu'il y en a des grosses, de très grosses, des toutes petites.

6a010536e7bbb2970c01157039435e970c-320wi

Il y a les bulbes aussi et les tubercules: il suffit de planter une petite pomme de terre pour en avoir plein d'autres: quel bonheur!

On observe les fleurs, on les voit éclore, devenir fleur, puis fruit, puis graines et tout recommence ...

On sait le prix du travail et on comprend mieux les exigences mais aussi les récompenses de la nature.

On apprend surtout à la respecter, à ne rien détruire (ex: si on casse une branche, on fait mal à l'arbre car il vit).

On ne tue pas les insectes car ils sont utiles (c'est grâce aux abeilles que l'on a de bons fruits).

On n'attrape pas les papillons, on les admire, on les compte! On construit des nichoirs pour les oiseaux et on aménage des abris pour les hérissons...

On fait des colliers avec les pâquerettes qui ont le droit de pousser dans la pelouse.

On part le matin, à l'aventure, dans le potager et on cueille, comme autant de petits trésors, les légumes qui seront nécessaires au repas du soir.

Tant qu'à faire, on fait un détour par le poulailler pour y ramasser quelques oeufs.

Et on revient, le panier plein de victuailles qui sentent bon le frais.

Gardening_kids

A l'heure du "tout préparé", de la "cuisine rapide", quel est l'enfant qui a encore la chance de sentir l'odeur d'une bonne soupe faite maison ou d'un bon pot-au-feu qui cuit doucement sur le feu des heures durant?

Un de mes fistons (presque la trentaine) qui a la chance d'avoir une petite femme qui fait de la "vraie" cuisine se plaît à me répèter qu'un dimanche matin où l'odeur de soupe se répand dans la maison est d'ores et déjà un jour réussi!

C'est là que j'ai la fierté et la joie de constater que le message est passé!

Mon petit-fils de deux ans et demi a goûté cet été, pour la première fois, les groseilles et les tomates cerises du jardin, cueillies au moment même de la dégustation!

Vous n'imaginez pas le bonheur de le voir revenir la bouche toute rouge et la mine réjouie!

Je me plais à croire que devenu adulte, il se souviendra avec tendresse du jardin de sa mamini. Mais aussi qu'il respectera mieux la nature, en souvenir de cela ...

Gageons que ces moments-là seront autant de doux petits souvenirs qu'il lui sera bon de retrouver plus tard, lors de moments un peu plus difficiles ...

Tout cela vous semble trop simpliste, ou exagérément "idéalisé"?  ... Peu importe, moi je crois vraiment que si c'est le seul message que je laisse à mes petits-enfants, j'aurai gagné mon p'tit bonheur sur terre!

Quitte à ce que l'on me prenne pour une "douce dingue"! De toute façon, c'est le cas, non?

jardiner

  

07:00 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : exemple |  Facebook |

10/10/2009

La vache! ... réflexions

J'ai toujours bien aimé les vaches. Des grosses bêtes avec des regards doux et tristes.
J'ai toujours aimé, au détour d'une balade, croiser leurs grands yeux mouillés.
Je crois que, parfois, je me reconnais un peu en elles, coincées derrière un barbelé,
les papattes dans la boue et l'herbe humide, à regarder passer la vie sans rien y comprendre.
A attendre une fin qui chaque jour est un peu plus proche.

Une vache, c'est incroyable comme ça se laisse faire : on lui dit de sortir et elle sort, on lui dit de rentrer et elle rentre, on lui dit de ne plus bouger et elle ne bouge plus
et elle donne son lait, comme ça, sans faire d'histoires, sans rien connaître à l'économie, sans rien connaître à la Politique agricole commune, sans rien connaître à l'Europe et sans savoir que le désespoir de celui qui la trait, le poussera à le répandre par hectolitres sur le bitume d'une autoroute. Pourtant, il m'arrive souvent de penser qu'une vache, c'est vachement plus fort qu'un homme. Une vache, ça doit bien peser dans les 600-700 kilos, sans compter le lait et parfois, il m'arrive de me dire que si toutes les vaches du monde avaient soudain envie de manger de la viande, que si toutes les vaches du monde décidaient de ne plus partager, qu'elles se disaient que leur lait, c'est pour leur petit veau?


Même dans les bureaux cossus et inaccessibles des commissaires européens, on aurait du souci à se faire.

Parfois, quand je vois les profs, je me dis que c'est un peu comme ces vaches que j'aime bien.
Comme les vaches, ça vit dans l'inconfort de ces établissements scolaires qui se décomposent lentement, faute de moyens et surtout faute d'attention (j'ai connu des profs qui prenaient sur leur week-end pour repeindre leur classe à leurs frais). Comme les vaches, les profs c'est plutôt docile : ça rentre quand on leur dit de rentrer, ça sort quand on leur dit de sortir, ça se tient tranquille...
Et puis ça donne... Pas du lait évidemment, mais du savoir.
Chaque jour de chaque semaine de chaque année.


Et comme le lait, ce savoir, tout doucement ça fabrique des petits adultes qui seront pompier, astronaute, acteur, musicien, vendeur de chaussettes ou bien encore ministre bien assis dans un bureau inaccessible, cossu et fraîchement repeint aux frais de la communauté.


Il m'arrive souvent de me dire que le jour où les profs en auront marre, on aura tous du souci à se faire.

Et si c'est le même jour que les vaches, nos enfants que nous aimons tant finiront maigres, déminéralisés, démoralisés et finalement assez crétins.

En un mot la fin du monde.

Et peut-être qu'alors, il faudra que dans les bureaux de ministres et les bureaux de commissaires, on commence à vraiment travailler. Mais il sera peut-être trop tard?

T. Gunzig, écrivain

vaches-18

23:31 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

09/10/2009

100.000 fois merci!

100.000 visites!

Sincèrement, quand je me suis lancée dans cette aventure, je ne pensais jamais qu'elle me mènerait si loin. J'ai rencontré des personnes formidables, généreuses, avec qui j'ai pu partager mes passions et rien que pour ça, je vous dis ...

ydl3695a

Merci pour vos passages, vos messages, votre amitié pour certains, pour le partage surtout!

 

20:43 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

03/10/2009

L'automne au jardin (3) - ... et les autres

Encore plein de couleurs au jardin. L'automne est loin d'être triste!

begonia

dahlia1

dahlia2

dahlia3

impatiens

muflier

perowskia

petunias

viburnum

souris47uf72goqbondimanuu1

20:06 Écrit par Rose dans Au jardin | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

01/10/2009

L'automne au jardin (2) - au jardin gourmand

Les couleurs sont aussi présentes au jardin gourmand. Décidément, non! L'année au jardin n'est pas finie, loin de là! Profitons goulûment de ces derniers beaux jours!

framboises

capucine

jack_olantern

poirée

capucines

poirée2

potiron

Ne soyez pas surpris d'y voir les capucines: on fait de délicieuses câpres avec leurs boutons (voir mon article de l'an passé), leurs fleurs sont tout à fait comestibles et si jolies dans les salades et puis, elles donnent de si belles couleurs à mon potager où elles sont libres de pousser entre les légumes. Elles se ressèment toutes seules!

fleur0174