10/12/2007

L'hiver

girlsnow
 

L’hiver est arrivé. Personne ne l’attendait. On attend jamais l’hiver. Son solstice tire les voiles de la nuit trop bas sur l’horizon. Trop peu de soleil pour une faire naître une oraison.


Souvent, se passent deux trois jours pour qu’on se rappelle à lui, ici le Noël n’est plus blanc que dans les vitrines. La neige se dépose en dedans en ouates et en plumes, en poudres argentées. Artificiel ? Superficiel ? Plus que les autres saisons, l’hiver souffre la comparaison avec son image d’épinal. Trop ou pas assez, on ne retrouve jamais les blanches contrées de nos enfances. Par manque de blancheur ? Ou par manque d’enfance ?


Il est discret l’hiver, à peine déclaré. Il sait combien sa morne présence, son enclos d’heures serrées, sa froidure et ses silences embués portent comme un poids de glace sur le fil de nos âmes. Il sait que les pont sont moins déserts en cette période. Qu’on n’aime pas se retrouver face à sa simple carcasse d’être.


Parfois, il nous fait l’offrande d’un émerveillement, l’affectueuse attention d’un tapis immaculé et du froufroutement doux de sa joie matinale. Il se laisse choir, infiniment lentement, manteau de beauté, à défaut de chaleur. Le piquant de la joie à la pointe des lèvres, le goût mat d’un flocon fondu au creuset de la langue, les pas grignotant le matelas intouché…. Tout cela ne dure qu’un instant. L’instant unique tendu vers un hier entier, qui pourrait soudain bien être aujourd’hui. L’instant de se retrouver fasciné, petits princes sur une lune encore à découvrir, abandonnés aux rires jamais assez immenses, jamais assez vivants. Et l’intime certitude que Dieu scintille là rien que pour toi, rien que pour te dire viens, danse sur ma paume, ébroue toi de ma présence, deviens épiphanie de cet éblouissement.


Puis, juste l’instant d’après, on regarde la boue qui déjà coule noirâtre à la lisère des routes, l’œuvre des anges souillée par nos pieds sans attente… Nos lèvres se glacent, on peste, on éternue un souci, les rêves fondent doucement, les nuages sont vraiment trop bas, les chemins verglassés, toute sortie dangereuse, les obstacles de la réalité finalement si rassurants…


Alors l’hiver se terre, se laisse absorber par l’humus, vite, vite, ne pas nous laisser le temps, ne pas nous peser plus… Il s’en va.
Comme Noël et son esprit bienfaisant. Il s’en va… Tire sa révérence de dons… Oui, comme nos fêtes premières... l’hiver souffre de nos manques de foi.

Florence

carte

 

Une grosse semaine de travail suivie d'un WE avec de gros problèmes de connexion et je n'ai pas su vous remercier ... Alors,

0vtrhory

Pour ces 15000 visites!

Chacune d'entre elles me fait énormément plaisir!

11:57 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : merci, texte, hiver |  Facebook |

Commentaires

Félicitations pour ces 15000 visites! Et quel beau texte sur l'hiver.
la journée nationale du "je t'aime" EST lancée. Si TU reçois ce message , ça veut dire que TU es aimé . Envoie ce message à 10 amis même à moi si j'en fais partie et demain sera la plus belle journée de ta vie.

_____*#########*__________________
____*##########*__________________
__*##############_________________
__################_________________
_##################_________**####* > __##################_____*########## < __##################___*############# < ___#################*_###############* < ____#################################* < ______############################### < _______#############################* < ________*########################## < __________######################## <
___________*####################* <
____________*################## <
_____________*############### <
_______________############# <
________________########## <
________________*#######* <
_________________###### <
__________________#### <
__________________### <
___________________#

Écrit par : Kristin | 10/12/2007

bonsoir c'est la première fois que viens c'est par les blogs de noël très belle ambiance ici. à bientôt.

Écrit par : francesca | 10/12/2007

Félicitation pour toutes tes visites. Ah l'hiver je préfère avec son manteau blanc!!!! Promenade dans les champs calme ou l'on entend les flocons tombé...(la musique de ton blog m'inspire ;o) )trop belle. Passes une très bonne semaine

Écrit par : Nad | 11/12/2007

Kikou Toi,
Pas beaucoup de temps pour visiter les blogs ces temps-ci, mais ceci ne m'empêchera pas de venir te souhaiter une excellente journée.
Merci pour ce joli texte, et bravo pour le nombre de tes visiteurs !

Écrit par : Papillon6168 | 12/12/2007

coucou et félicitations pour ton compteur....qui ne ferra que s'emballer gros bisous à toi

Écrit par : nays | 13/12/2007

Un très joli texte sur l'hiver ...
Réponse au com : pas de photos pour le pâté (je n'ai pas d'appareil) mais la recette sans problème dès que je l'aurai goûté.

Écrit par : Nadette | 13/12/2007

Coucou Rose
Merci de venir me voir, non je t'oublie pas mais en ce moment je suis un bousculée avec les préparatifs des fêtes et en plus j'ai des petits problèmes que je dois régler rapidement,
Félicitations pour ton compteur, ton blog est super et j'aime beaucoup tes textes.
Passe une bonne fin de semaine, je vais devoir m'absenter 2 ou 3 jours mais dès que je rentre, je viens te faire la bise pour les fêtes.
Gros bisous

Écrit par : Dany | 13/12/2007

bravo! et ce texte est trés joli. Mais moi je suis plus optimiste, je rêve d'un Noël blanc au goût d'enfance et je l'aurai je crois is j'nejuge par le temps actuel. Il est vrai que je suis en montagne, dans un village pas trés habité, alors si nous avons la neige elle reste immaculée longtemps. Et vive le ski!
je te souhaite (déjà pardon, mais trés occupée!) un bon we. Merci pour ta gentille visite sur mon post précédent et gros bisous!!!

Écrit par : mimi | 13/12/2007

Les commentaires sont fermés.