29/09/2007

Ecoutez ce que je ne vous dis pas ...

Ne soyez pas trompé par mon visage parce que je porte mille masques
Et aucun n'est mon vrai moi.
N'en soyez pas trompé, au nom de Dieu, je vous en prie.
Je vous donne l'impression d'être sûr de moi,
Plein de confiance et de tranquillité,
Que je n'ai besoin de personne : Ne me croyez pas.

Sous ce masque, il y a le vrai moi, confus, craintif, isolé.
C'est pour cela que je me crée un masque, pour me cacher,
Pour me protéger du regard qui voit.

Et pourtant ce regard est précisément mon salut.
A condition que je l'accepte, s'il contient de l'amour,
C'est la seule chose qui peut me libérer
Des murs de la prison que j'ai moi-même élevés.

J'ai peur de ne valoir rien, de n'être bon à rien,
Et que vous le verrez et me rejetterez.
Alors, commence la parade des masques.
Je bavarde avec vous,
Je vous dis tout ce qui n'est rien,
Et rien de ce qui m'est tout et qui pleure en moi.

S'il vous plaît, écoutez soigneusement et essayez d'entendre ce que je ne dis pas.
J'ai vraiment envie d'être sincère, vrai, spontané, d'être moi-même.
Mais il faut que vous m'aidiez. Il faut que vous me tendiez la main.

Chaque fois que vous êtes bienveillant, doux et encourageant,
Chaque fois que vous vous efforcez de comprendre par véritable intérêt pour moi,
Mon coeur a des ailes, des ailes très faibles, mais enfin des ailes.

Par votre sensitivité, votre sympathie, votre puissance de compréhension
Vous seul pouvez me libérer de l'ombre de mon incertitude,
De ma prison solitaire.

Ce n'est pas facile pour vous,
Car plus vous m'approchez, plus je me défends.

Mais on me dit que l'amour est plus fort que les murs des prisons
C'est en ceci qu'est mon espoir, mon seul espoir.
Essayez, je vous en prie de faire tomber ces murs d'une main ferme
Mais douce, car un enfant est sensible.

Qui suis-je, vous demandez-vous ?
Je suis quelqu'un que vous connaissez très bien.
Car je suis chaque homme, je suis chaque femme que vous rencontrez,
Et je suis aussi VOUS-MEME.

ombre

00:53 Écrit par Rose dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

c'est un trés beau texte trés connu mais pourtant l'Auteur lui, reste anonyme. Il a été utilisé trés souvent mais personne n'en a jamais revendiqué la paternité.
Nous nous sommes croisées: pendant que je postais tu es passée sur mon blog (je crée souvent mes textes directement dans le blog et les rentre dans les carnets ensuite). Tu ne me parais en effet aller pas fort toi! peut-être le temps? la morosité est dans l'air. Ici il fait à peu prés beau, on ne se plaint pas.
gros bisous, essaie de passer un bon we tout de même! A bientôt!

Écrit par : mimi | 29/09/2007

Bonjkour chère amie Ce texte est effectivement très joli et si vrai..je vous souhaite un excellent week end malgré ce temps pourri..Gros bisous à vous tous
Avec mes amitiés

Écrit par : martine | 29/09/2007

KIKOU Il est très vrai ce texte, je m'y suis reconnue à une période de ma vie !!
Je te souhaite une excellente fin d'après-midi

Écrit par : Papillon6168 | 29/09/2007

Un beau texte que je ne connaissais pas! Merci Rose.

Écrit par : Kristin | 29/09/2007


Un coup de coeur pour ce joli texte... A méditer certainement... Quel beau blog avec beaucoup de sujets de réflexion ! Bisous.

Écrit par : Ecureuil | 30/09/2007

bonjour, Ce texte est effectivement très joli et si vrai, c'est toujours aussi joli par ici, sur ça passe une bonne après midi bisous.

Écrit par : bouton d'or | 01/10/2007

Un très joli texte, et qui concerne chacun d'entre nous
Un petit coucou pour te remercier des gentils coms laissés au jardin
Bisous et à tout bientôt

Écrit par : nanny | 01/10/2007

Coucou Rose, me voilà de retour, un très beau texte,merci.
Merci d'être venue sur mon blog.
Bisous,

Écrit par : Dany | 02/10/2007

Le langage non verbal déclare souvent ce que les mots ne disent pas.Il est intéressant de regarder quelqu'un parler et d'écouter son corps bouger !!
Gros bisou
Yasmina

Écrit par : Yasmina | 03/10/2007

Bonjour Un petit coucou en passant.

Écrit par : Les sources du Nil | 05/10/2007

Les commentaires sont fermés.